Parties intéressées pertinentes : Comment les choisir / définir ?

Dans notre page consacrées aux parties intéressées, nous donnons la définition ainsi que quelques exemples de parties intéressées. Nous pouvons maintenant définir quelles sont les parties intéressées pertinentes.

1. Définir ses parties intéressées

Les parties intéressées de l’organisme peuvent être définies par processus. Cela permet avec les groupes de travail de bien balayer l’ensemble du périmètre processus par processus.

Étant donné que l’identification des parties intéressées pertinentes se fait pas processus, il est normal que certaines soient redondantes.

Après avoir identifiés l’ensemble de nos parties intéressées par processus, il est nécessaire de centraliser toutes les parties intéressées. Il s’agit de cumuler toutes les PI identifiées sans pour le moment les choisir ou les sélectionner. Par conséquent, il y a un nombre important de parties intéressées identifiées.

En l’état, conserver ces PI rend le système qualité complexe.

 

2. Quels sont leurs exigences ?

Afin d’identifier précisément les parties intéressées pertinentes, il est conseiller de définir les exigences liées aux parties intéressées avant de les sélectionner. Par conséquent, un travail de groupe ou par processus est à mettre en place.

NB : les exigences peuvent être défini comme ” les attentes vis à vis du SMQ, processus, activités, du personnel, de la direction, …”

Les exigences doivent être suffisamment explicitent et précisent. Il ne faut qu’elles soient trop vague et sans réel impact sur le système de management.

 

3.Les parties intéressées pertinentes

La norme ISO 9001 version 2015 demande au paragraphe 4.2 a) d’identifier les parties intéressées pertinentes pour le système de management. Le plus simple est de réaliser un échelle qui permettra de classer les différentes PI entre elles.

Ainsi, il convient donc de réaliser un arbitrage pour identifier les plus pertinentes. Cet arbitrage se fait en fonction de la partie intéressée et de son ou ses exigences.

A l’image du document unique d’évaluation des risques professionnelles *, une cotation peut être utilisé :

  • « Fréquence » de l’interaction
  • « impact » sur le système de management de la qualité

En effet, ces deux données peuvent être évaluées sur une échelle de 1 à 5 ou de 1 à 10. En multipliant les deux chiffres, il est obtenu l’importance des parties intéressées vis à vis du SMQ : la note maximal qui correspond à une PI importante.

Après avoir effectué l’ensemble des cotations avec le ou les groupes de travail (par processus par exemple), il est obtenu un tableau global précisant l’impact de vos parties intéressées sur le système.

 

parties intéressées pertinentes

4. Arbitrage avec les pilotes

Enfin, il est obtenu des données étant bruts affinées. Afin de rendre cohérentes ces données vis à vis des processus, il est possible d’arbitrer les cotations avec l’ensemble de vos pilotes pour lisser les résultats et les rendre cohérents.

Pour finir, avec les pilotes et la direction, vous pouvez définir les parties intéressées que vous jugez pertinentes par processus sur la base de vos cotations.

En revanche, ne pas se limiter aux 10 premières mais il faut s’assurer de bien couvrir les parties intéressées les plus importantes pour tous les processus.

 

* : pour rappel le DUERP (Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels) est obligatoire pour toutes les entreprises quel que soit le nombre de salariés.

Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Parties intéressées pertinentes : Comment les choisir / définir ?

  1. Ping :Définition : Partie prenante / Partie intéressée - Certification QSE

  2. Ping :Les Parties Intéressées selon l’ISO 9001 version 2015 - Certification QSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *