Les différents types d’audits qualité

Les audits Qualité

Les audits qualité sont un processus méthodique et indépendant. Il permet d’obtenir des preuves tangibles et d’évaluer de manière objective pour déterminer dans quelle mesure les critères d’audit sont satisfaits.

Un audit peut être interne (de première partie) ou externe (de seconde ou tierce partie), et il peut être un audit combiné ou un audit conjoint (Cf ci-après).

Pour en savoir plus les audits qualité.

 

Audit « Processus »

Un audit de processus est un audit dont le périmètre est restreint à un ou plusieurs processus généralement pas plus de 2 ou 3. L’audit est réalisé sur la base d’un référentiel de certification tel que l’ISO 9001, l’ISO 14001, … et l’ensemble des documents afférents au processus : cartographies, procédures, …

Il s’agit d’un périmètre restreint qui ne concerne pas l’ensemble du système.

 

Audit « produit »

audits qualitéUn audit de produit est un audit dont le périmètre est restreint à un ou plusieurs produits généralement pas plus de 2 ou 3. L’audit est donc généralement réalisé sur la base d’un référentiel interne à l’entreprise : bonne pratique, pratiques industrielles, pratique du métier, …

Il s’agit la encore d’un périmètre restreint qui ne concerne pas l’ensemble du système.

 

Audit « Système »

Un audit système est un audit dont le périmètre est l’ensemble du système de management de la qualité. Il concerne la totalité des processus et l’ensemble des produits et production.

Il n’y a donc pas de limite à l’audit.

 

Audit première partie / Audit interne

Les audits internes, parfois appelés audits de première partie, sont réalisés par, ou pour l’organisme lui-même. Il peut se faire pour l’amélioration continue, la revue de direction ou d’autres besoins internes.

Il s’agit d’un audit qui est généralement système pour les petites organisations et des audits processus ou produit pour les entreprises de taille plus importante.

Ils peuvent servir de base à la déclaration de conformité de l’organisme. Pour les petits organismes, l’indépendance peut être démontrée par l’absence de responsabilité vis-à-vis de l’activité à auditeur. Dans le cas d’organismes de taille plus importante, il s’agit souvent de services différents.

 

Audit seconde partie

Les audits de seconde partie sont réalisés par des tiers ayant un intérêt à l’égard de l’organisme, comme les clients ou d’autres personnes agissant en leur nom comme les cabinets d’audit, conseil, …

Ils sont aussi appelé audit fournisseur lorsqu’il s’agit de vérifier la conformité des achats chez le fournisseur lui même. Ces audits sont assez courant dans le secteur automobile pour s’assurer de la conformité des pièces fournies par le fournisseur ou pour résoudre un défaut détecté.

Il peut s’agir d’un audit système, processus, produit, …

 

Audit tierce partie

audits qualitéLes audits de tierce partie sont réalisés par des organismes d’audit externes et indépendants tels que ceux qui octroient l’enregistrement ou la certification de conformité à l’ISO 9001 ou à l’ISO 14001.

Les organismes sont accrédités pour assurer un audit tierce partie. En France, le COFRAC assure les accréditation des organismes certificateurs ISO 9001. Ils sont les seuls à délivrer des certifications selon les normes ISO 9001.

 

Audit externe

Les audits externes comprennent les audits appelés généralement audits de seconde et de tierce partie. Ils sont réalisés par une personne qualifiés externe à l’organisme.

Cf. ci-avant.

 

Audit croisé

Les audits croisés est une bonne pratique de l’audit de première partie ou audit interne. Il s’agit d’un échange de temps entre deux organismes : un organisme A réalise les audits qualité pour / chez l’organisme B et inversement.

L’avantage de ce type de est de pouvoir obtenir une objectivité accrue et un capacité d’analyse plus importante grâce à la neutralité de l’auditeur (qui vient d’une autre entreprise).

Un audit qualité croisé peut être mené dans le cadre d’un audit système, de processus ou produit.

 

Audit à blanc

Un audit à blanc est un audit interne qui est réalisé quelques semaines avant le premier audit de certification. Il a pour objectif de préparer l’audit de certification. En effet, il se réalise dans les mêmes conditions qu’un audit de certification généralement avec un auditeur extérieur à l’organisme  : un consultant ou par l’organisme certificateur lui-même.

Cependant il est plus court qu’un audit de certification. Par exemple, il peut être d’une journée si l’audit de certification est prévue sur 3 jours.

 

Audit de initial

L’audit dit “initial” est un audit tierce partie, c’est à dire un audit de certification mené par un organisme indépendant accrédité. Il est normé et organisé selon les règles définies par l’ISO (Organisation Internationale de Normalisation).

  • 1ere étape : Revue documentaire et examen de la définition du système de management.
  • 2ème étape : Audit sur site qui permet d’évaluer la mise en application effective de votre système de management.

Il s’agit du tout première audit qui permettra d’obtenir le certificat initial. En général, il est précédé d’un audit à blanc qui est la grande répétition de l’audit initial.

L’auditeur qui réalise cet audit est un auditeur qui a reçu la formation nécessaire et qui est enregistré comme auditeur ICA ou auditeur IRCA.

A la fin de l’audit initial, l’auditeur propose la certification de l’entreprise au comité de certification de l’organisme certificateur qui entérinera la décision de certification. Le certificat est alors délivré pour 3 ans.

 

Audit de renouvellement

C’est l’audit qui intervient 3 ans après l’audit initial et ensuite tous les 3 ans. Il permet de renouvellement le certificat de l’entreprise pour 3 ans.

l’audit de renouvellement se déroule comme un audit initial.

 

Audit de suivi

L’audit de suivi est un audit de certification qui intervient un an après un audit initial ou un audit de renouvellement. Il est plus court qu’un audit initial ou de renouvellement car il s’agit de s’assurer de la bonne tenu du système de management et limiter les risques de dérive entre deux audits de de renouvellement.

Un audit de suivi à lieu  +1 an après un audit de renouvellement et +2 ans après un audit de renouvellement.

 

Audit complémentaire

Un audit complémentaire peut être demandé lorsque l’audit de l’organisme certificateur met en avant une non-conformité majeure. Celle-ci met en péril le maintient du certificat, ce qui induit un audit supplémentaire de la part du certificateur pour vérifier la mise en place du plan d’action qui permettra de lever la non-conformité.

Ce type d’audit est assez rare.

 

Audit qualité

Les audits qualité sont des audits qui utilisent comme socle d’audit, un référentiel qualité. Il peut s’agir de

Les audits qualité regroupe l’ensemble des audits précédents sur la thématique qualité.

audits qualité

 

Pour marque-pages : Permaliens.

3 réponses à Les différents types d’audits qualité

  1. Ping :Définition : les constats d'audit et remarques d'audit - Certification QSE

  2. Ping :Qu'est ce qu'un auditeur ICA ou auditeur IRCA (auditeur pour organisme certificateur) - Certification QSE

  3. Ping :Définition audit, audit interne, audit qualité - Certification QSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *