Comment sélectionner les risques et opportunités

Lorsque vous avez identifié les risques et opportunités (noté R&O ci-après) de votre système de management, il peut être opportun de sélectionner les risques et opportunités, mais uniquement les plus importantes. Pour la norme ISO 9001 version 2015, elles sont définies comme les parties intéressées pertinentes.

Le parallèle avec le DUERP

Le modèle du document unique* peut être utilisé. En effet, il est intéressant car dans le domaine de la sécurité la notion de risque est plus ancienne. Pour chacun des risques de votre SMQ, vous pouvez définir une :

  • « Fréquence » d’apparition
  • « Gravité » de l’impact sur le système de management de la qualité

 

Ces deux données peuvent être évaluées sur une échelle de 1 à 4, 1 à 5 ou de 1 à 10. Avec la note maximal qui correspond au risque et à la fréquence les plus importants.

En multipliant les deux chiffres, il est obtenu la cotation du risque. Après avoir effectué l’ensemble des cotations avec vos groupes de travail (par processus par exemple), vous obtenez un tableau global précisant l’impact positifs (opportunités) et négatifs (risques).

 

Sélectionner les risques et opportunités

Ces données sont bruts et pas forcément corrélées. Vous pouvez donc ensuite arbitrer les cotations avec l’ensemble de vos pilotes pour lisser les résultats et les rendre cohérents entre eux. Il n’est pas question d’écarter des risques et opportunités parce qu’elles sont moins importantes.

Il faut savoir garder deux notions à l’esprit :

  • Conserver quelques risques et opportunités par processus
  • Éliminer les risques et opportunités les moins importants

 

!!  Ne prenez pas que les 5 premières mais assurez vous de bien couvrir les plus importantes pour chaque processus de votre système de management de la qualité, c’est pour cela qu’il faut sélectionner les risques et opportunités !!

 

Pour finir, vous pouvez construire un tableau global ou par processus qui permettra d’argumenter la prise en compte des risques et opportunités.

 

 

* : pour rappel le DUERP (Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels) est obligatoire pour toutes les entreprises quel que soit le nombre de salariés.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *